Premiere maison particulière certifiée Basse Consommation

Publié le par Francine Buchi

Voici la première maison de particuliers certifiée BBC-effinergie – ''BBC'' signifie ''Bâtiment Basse Consommation''. Elle préfigure ce qui sera la norme en 2012 pour les nouvelles constructions : c’est-à-dire une consommation d’énergie inférieure à 50 kWh/m2/an. 
 

Il y avait foule pour la visiter, le 21 juin à Sand , dans le Bas-Rhin, avant que les clés n’en soient remises aux proriétaires. Et pourtant, à première vue, cette maison n’a rien d’exceptionnel. Pas de bois apparent, pas de toit ou de murs végétalisés.





Cependant elle affiche fièrement sa consommation d’énergie : seulement 38kwh/m2/an. ''Pour les 158 m2 habitables, explique François Foltzenlogel , le représentant du constructeur Maisons Hanau, les coûts de chauffage et de production d’eau chaude se limiteront à 240 euros par an ; nous avons calculé ce budget sur la base d’une famille de 4 personnes, avec une température intérieure de 20°C et un équipement électrique classique.’’

Ce sont les énergies renouvelables qui permettent d’aboutir à ce résultat, le solaire, couplé à l’aquathermie. Sur le toit, un panneau solaire. Et ce qui ne se voit pas, c’est une pompe à chaleur qui va puiser les calories dans la nappe phréatique de la plaine du Rhin à 12 mètres de profondeur. ''L’aquathermie est très intéressante, précise François Foltzenlogel, pour une calorie pompée, il y a 5 calories restituées." 




Chaque source de chaleur dispose de son propre ballon. L’originalité du système est que les deux sources se complètent et s’équilibrent. En été, le soleil suffit à chauffer l’eau. En hiver, le soleil est moins présent mais il est cependant utilisé pour préchauffer l’eau chaude ; le complément pour l’eau chaude ainsi que le chauffage de la maison étant assurés par l’aquathermie.

 








 

Pour obtenir le label BBC-effinergie, l’organisme certificateur Cequami exige également une bonne isolation thermique, obtenue ici  par des procédés classiques, parois en polystyrène graphité, laine de roche à l’intérieur, double vitrage, VMC simple flux.

''L’isolation, explique François Foltzenlogel, ne donne pas droit à crédit d’impôt, au contraire des équipements de chauffage qui ont été choisis. En revanche nous avons veillé à faire une maison Haute Qualité Environnementale en privilégiant des bois de charpente certifiés, et des tuiles en béton qui paradoxalement, sont moins énergivores à fabriquer que des tuiles en terre cuite''.



 

Une cinquantaine de maisons sont actuellement en cours de certification BBC-effinergie ; c’est encore modeste, car ce label a juste 1 an d'existence ''et la certification n’est pas obligatoire, c’est un acte volontaire de la part des constructeurs qui font appel à nous pour que nous fassions les diagnostics tout au long du chantier'', précise Corinne Maupin, porte-parole de l’organisme certificateur Cequami réservé aux constructions de particuliers. 

L’exemple de Sand montre tout ce que l’on peut faire déjà avec des matériaux classiques et des techniques éprouvées, dès lors que la maison est bien orientée.

 

En 2009, c’est un label « BEPOS » de maison à énergie positive qui devrait voir le jour, pour des maisons qui produisent plus d’énergie qu’elles n'en consomment, ce qui sera la règle pour les bâtiments neufs en 2020. Ces nouvelles normes dans le bâtiment doivent contribuer à atteindre l'objectif que s'est  fixé la France: une division par 4 des gaz à effet de serre d'ici 2050.
Cette révolution dans la construction fait suite au Grenelle de l'Environnement. Elle est reprise dans le projet de loi du gouvernement, le paquet Grenelle 1, qui aurait du d'abord être discuté en juin, puis qui a été reporté en juillet et qui finalement, si tout va bien, se retrouvera devant le Parlement en octobre.

 

 

Commenter cet article