Petite Chronique de la Terre Le lancement

Publié le par blog-petitechroniquedelaterre-tf1


Cette Petite chronique de la Terre, c’est vous qui allez l’écrire. Nous sommes entrés dans une ère de changement climatique, nous savons que ce n’est plus de la science fiction,que c’est avéré, et que c’est maintenant.

 

 

 

Chaque témoignage, chaque signe a de la valeur. Ce sont les millions, les milliards d’observations faites dans le monde qui vont raconter la réalité du changement. Le moment est venu de commencer à composer ensemble  le livre d’images qui servira d’archives à nos enfants.

 

 

 

 Par exemple, voici un petit aperçu de la mer démontée par vents de 80 à 100km/h ce week-end à Dieppe!

 

 

 

 

Vous observez des changements autour de vous, votre jardin a de l’avance sur les saisons, il y des plantes, des oiseaux , des insectes nouveaux dans votre paysage ? Prenez des photos, des vidéos, envoyez les. Manque d’eau ou trop d’eau ? Vents violents, mini-tornades, retour de la neige et de la grêle ou au contraire douceur extrême ? Photographiez, filmez, on montrera tout cela dans la Petite Chronique , et on essaiera ensemble de comprendre, et d’expliquer.

 

Voici comment il faut procéder :

- Pour vos photos, vos vidéos, rien de plus simple : vous me les envoyez par courriel: fbuchi@tf1.fr, avec un petit commentaire ou une légende, votre nom,l'endroit où l'image a été prise, et quand. 

 

En guise d’introduction, je vous propose de regarder ce que nous dit un grand savant. Il s’agit Du glaciologue Claude Lorius. Il a 75 ans aujourd’hui, il a passé près de 6 ans en Antarctique, il est directeur de recherche émérite au CNRS, médaille d’or du CNRS, membre de l’Académie des Sciences (ouf !) Et que nous dit-il ? Il nous explique  comment on est sûr maintenant, grâce à l’étude de la glace des pôles , que c’est bien l’homme qui est à l’origine du réchauffement actuel.

 

 

 

….Et une fois que l’on connaît l’origine du mal, il n’y a plus qu’à se retrousser les manches…

 

A bientôt sur la Petite Chronique , avec vos images.

 

Francine Buchi

Commenter cet article