Les Alpes et le Réchauffement

Publié le par blog-petitechroniquedelaterre-tf1

 
 
                        Pour la première fois en France, et pour la première fois en Haute Montagne!
 
Ces douze adolescents inuit sont en visite en France à l'invitation de l'association Parcours le Monde. A Chamonix, tout en haut de l'Aiguille du Midi , ils découvrent avec le glaciologue SYLVAIN  COUTTERAND un paysage très différent de l'extrême nord du Québec où ils habitent.
 
 
 
 
Chez eux, pas de montagne, aux mieux quelques vallons.  En revanche, les températures sont à peu près les mêmes qu'à 3800 mètres d'altitude en France, et leurs paysages sont également en pleine transformation du fait du réchauffement du climat. 
 
 
 
SYLVAIN  COUTTERAND leur explique  comment la Mer de Glace, qui prend naissance ici, sur le versant du Mont Blanc, a déjà perdu 120 mètres en épaisseur en un siècle entre 1905 et 2005.
 
 
 
 
Autre exemple:  le magnifique Glacier des Bossons, un glacier très "froid", comme on en trouve en Arctique , a déjà reculé de 600 mètres pendant ces 20 dernières années;
 
 
 
 
 
 
Même au niveau de l'Aiguille du Midi,(3842m) c'est à dire bien au-dessus du niveau des neiges éternelles, il peut arriver que la glace fonde. Retour sur un hiver très doux cet année..
 
Les études menées par le CNRS au niveau des calottes glaciaires du Mont Blanc (4810m) et du Dome du Gouter(4300m) confirment qu'à cette altitude l'épaisseur de neige n'a que peu varié au cours du XXème siècle. En revanche, poursuit le CNRS, quelques degrés de plus au cours du XXIème siècle, et la fonte pourrait affecter les neiges dites éternelles.
 
DENIS DEBRAY est le climatologue de Météo France à Chamonix. Cette station étudie les différents indicateurs climatiques pour toute la Haute Savoie. Devant ses ordinateurs, il fait le bilan d'une saison exceptionnelle: c'est simple: les douze derniers mois ont battu tous les records de température à Chamonix!
 
Les jeunes Inuit vont rentrer chez eux, et deux jeunes femmes les accompagneront: CLOTHILDE CARENCO et JEANNE BASSET. Dans le cadre de l'Année Polaire Internationale, elles ont obtenu de partir à la rencontre des habitants des villages inuit du Nunavik.Leur entreprise est soutenue par une bourse du "Millet Expedition Project".Elles partent pendant deux mois avec l'intention de faire un film de cette expérience. 
 
Clothilde et Jeanne sont pleines de générosité. Elles veulent mettre leur énergie au service
de ces peuples du Grand Nord, qui vivent une accélération de leur histoire. Leur engagement fait chaud au coeur
 
 
 
 
Clothilde Carenco est diplômée de l'Ecole Supérieure de Commerce Extérieur de Paris, et du Master de Production Audiovisuelle de l'ESG de Paris.
Jeanne Basset est diplômée de l'Ecole Supérieure de Commerce de Toulouse et de l'Université Technique de Berlin.
 
le site de l'association Parcours le Monde: http://www.parcourslemonde.com
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article