Le Museum dans son Environnement

Publié le par blog-petitechroniquedelaterre-tf1

Le vénérable et prestigieux Muséum National

d'Histoire Naturelle de Paris fête cette année le tricentenaire de la naissance de Buffon.

 

Ce savant amoureux des plantes, des animaux et des Sciences de la Terre en général a créé ici le premier parc botanique d'Europe.

 

C'est notre actuel Jardin des Plantes.

 

 

Biodiversité, étude des effets du réchauffement climatique, observation de la Terre, le Muséum est au coeur de l'actualité.

 

 

 

 

Bertrand-Pierre Galey, son directeur général, compte  bien accueillir à la rentrée le

Grenelle de l'Environnement

 

 

 

Rien que dans le jardin d'ornement, on peut admirer 800 variétés de plantes différentes.

Il y a même des espaces réservés aux plantes sauvages.

 

 

 

Tout est beau, spécialement la roseraie en ce moment. Et pourtant les jardiniers n'utilisent ni engrais ni produits chimiques.

 

 

Hervé Duhamel le responsable des jardins d'ornement explique: "Nous avons changé de méthode il y a dix ans. Auparavant, on utilisait des engrais, on pulvérisait sur les rosiers des huiles, du cuivre, du souffre. A présent, plus rien de tout ça, sauf des amendements faits de terreau de feuilles et de fumier de cheval.Et les rosiers ne sont pas plus malades qu'avant. Mais ici, nous sommes privilégiés. Nous pouvons espacer et faire reposer les plates-bandes entre deux plantations.Dans les jardins des villes, ils ont des impératifs "politiques".Il faut que les jardins débordent de fleurs continuellement.

Et le réchauffement du climat, est-ce qu'il change le travail du jardinier ?

"Cet hiver, poursuit Hervé Duhamel,  les arbustes ont explosé.  Il a fait très doux,  la croissance végétale est importante.Pour l'instant, il n'y a pas de problème, mais on va voir les conséquences dans 3-4 ans. Les plantes ont besoin d'un repos végétatif. Sinon, leur espérance de vie est divisée par deux.

Ce qu'on remarque aussi, c'est une remontée jusqu'ici de certains insectes. Nous avons eu des cochenilles méditerranéennes deux années de suite."

Bientôt devrait être aménagé à l'intérieur du Jardin des Plantes un espace pédagogique pour apprendre à cultiver son jardin sans utiliser de produits chimiques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article