ALETSCH, le plus grand glacier des Alpes

Publié le par blog-petitechroniquedelaterre-tf1


             C'est un spectacle à couper le souffle : le plus grand glacier des Alpes , dans le Haut-Valais , en Suisse, vu depuis le sommet de l'Eggishorn, à 2926 mètres d'altitude.

Le glacier d'Aletsch ressemble à une autoroute de glace longue de 23 km. C'est le plus grand glacier des Alpes.En comparaison, la Mer de Glace ne mesure "que " 14 km. Le glacier d'Aletsch est entouré de sommets de plus de 4000 mètres et l'ensemble du site est classé patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco




Cette région n'a longtemps été accessible qu'aux seuls montagnards chevronnés.  Elle a fait l'objet de gravures romantiques, comme celle que m'a fait parvenir le glaciologue Sylvain Coutterand,  et de multiples photographies.  Depuis 1967, il est beaucoup plus facile de l'admirer, puisque deux télécabines successives permettent de se rendre jusqu'au point de vue où l'on embrasse l'ensemble du site. La télécabine se prend dans la petite ville de Fiesch.




Et voici ce que l'on peut admirer lorsque le ciel est dégagé... Mettez le son et bon voyage !

 

 


Par endroits, le glacier d'Aletsch compte l'épaisseur record de 940 mètres de glace. Il avance à la vitesse de 50 cm par jour en certaines parties de son tronçon. Le flux de glace met 600 ans à parcourir la longueur totale de 23 km.

En dépit de sa longueur et de son épaisseur, le grand glacier est-il sensible au réchauffement ? La réponse est oui.

"Depuis 1855, le front du glacier a reculé de 3200 mètres.La limite des neiges éternelles est montée de 150 mètres , indique Sylvain Coutterand.

Et pourtant, ce glacier a connu plusieurs périodes de progression et de retrait. Il y a 28 000 ans, il recouvrait tout le paysage, les sommets actuels ne dépassaient que de quelques centaines de mètres.Mais il a aussi déjà été plus petit qu'aujourd'hui.C'était le cas il y a environ 2000 ans, à une époque de réchauffement qui a d'ailleurs permis aux Romains d'étendre leur empire vers le nord. "



Alors actuellement, le plus grand glacier des Alpes est-il en train de fondre irrémédiablement ? Nul ne peut le savoir. Ce qui est nouveau, c'est que les gaz à effet de serre dus à l'activité humaine s'ajoutent à la déglaciation d'origine naturelle. D'après les modèles informatiques, on prévoit que la hausse des températures atteindra dans l'arc alpin 2,5° en hiver et même 4,5° en été pendant la période 2050-2060.





Toute la question est de savoir si le grand glacier d'Aletsch saura résister jusqu'à la prochaine glaciation , qui pourrait avoir lieu dans quelques milliers d'années.


Photo de reportage : Joseph Le Guillou, pour la prise de son, Amédée Zryd, physicien suisse spécialiste des glaciers, Le cameraman Michel Nogaret, et Sylvain Coutterand( CNRS-Université de Savoie)

Amédée et Sylvain nous ont gentiment aidé à porter le matériel le long d'un sentier vertigineux !



Amédée Zryd
nous indique que le recul des glaciers est constaté partout en Suisse: "Sur les 100 glaciers mesurés en Suisse en 2006, seul l'un d'entre eux a progressé, d'un mètre. "

Pour Sylvain Coutterand, en 2050, le glacier d'Aletsch aura sans doute perdu 1 km en longueur.





En Suisse comme en France, les scientifiques font actuellement des campagnes de carottage pour mesurer les variations de l'épaisseur de neige ou de glace.


Blandine,
qui travaille pour le Parc National des Ecrins, en France, me signale que sur le glacier Blanc on a effectué des carottages pour mesurer l'accumulation de neige de l'hiver, et que dans les trous des carottes on vient de placer des balises qui seront relevées au début de l'automne pour mesurer l'ablation du glacier. "La tendance est nettement à la fonte, dit Blandine, mais d'une année sur l'autre , c'est très variable. "

Blandine m'a fait parvenir une très jolie photo de gentianes de Koch, sous la neige. L'hiver et le printemps mêlés. La photo a été prise le 2 juin à 2000 mètres d'altitude. "Ce qui caractérise cette saison c'est la différence entre la chaleur du mois d'avril et les épisode de froid et de neige de la fin du mois de mai et du début juin".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article