BONIFACIO, les vents changent

Publié le par blog-petitechroniquedelaterre-tf1

A Bonifacio, tout au sud de la Corse, le face à face de la terre et de la mer a créé un site superbe qui attire des milliers de touristes.

 

En été, il y fait très chaud, entre 35° et 40°, et depuis quelques années les interventions des nageurs-sauveteurs se multiplient pour porter secours aux plaisanciers, car les coups de vent se font plus violents. 

C'est ce que nous indique l'un d'entre eux, Frank Bruno.Il connaît la mer comme sa poche car il est aussi scaphandrier et il plonge depuis qu'il est tout petit .Pour résumer son témoignage: les vents changent de direction, on assiste à des coups de vent et des tempêtes plus forts qu'il y a quelques années, la température de l'eau aussi est en augmentation, et de ce fait, on voit apparaître de nouvelles variétés de poissons.

 

 

Vous pouvez écouter ici le témoignage détaillé de Frank Bruno.

Frank Bruno précise:"Quand ces violentes tempêtes de force 10-11 surviennent en été, c'est catastrophique.Au niveau sauvetage, on n'arrête pas de 48h quand ça arrive."

Tout le monde, à Bonifacio, connaît Frank Bruno et a le plus grand respect pour lui. Il a fondé il y a 5 ans une association: "Bout de Vie" pour aider les handicapés. Frank Bruno a lui même perdu une jambe alors qu'il n'avait même pas 20 ans. Il a été blessé par un avion de chasse, en période de guerre,sur le pont d'un porte-avion au large du Liban.

 

En ce qui concerne Frank Bruno, le terme de "handicapé" ne lui va vraiment pas  bien, car il se lance dans des aventures incroyables qu'un valide n'oserait même pas envisager, comme la traversée,à pied, de la calotte glaciaire du Groënland avec son guide et ami Nicolas Dubreuil. Ce sera l'objet d'un prochain reportage dans les journaux de TF1, et aussi d'un prochain article sur ce blog.

 

le site de Frank Bruno: http://www.boutdevie.org

le site de Nicolas Dubreuil: http://www.sikumut.com

 

Commenter cet article

Cumpalliols 19/06/2007 11:11

En tant qu'étudiant en écologie, et en tant que Corse, je me sens concerné par ce problème de plus en plus préoccupant. À mon sens, l'aspect évoqué ici, le fait que les sauveteurs doivent intervenir de plus en plus souvent pour secourir les plaisanciers en détresse n'est pas l'aspect le plus important. Pour moi, ce qui me semble davantage préoccupant, dans cette affaire, c'est notamment une augmentation de la mortalité des personnes âgées, une végétation qui souffre de plus en plus du manque d'eau, de la chaleur, et des incendies, ainsi que la prolifération de certaines maladies dues au changement climatique.Corsica