BRETAGNE: Joli temps pour les hortensias

Publié le par blog-petitechroniquedelaterre-tf1

Les hortensias aiment l'humidité et une chaleur modérée ! Ils sont à la fête en ce début du mois de Juillet en Bretagne

Mon amie Jannick bichonne une variété d'hortensias bien à elle, particulièrement drus, d'une incroyable couleur rouge bordeaux, que la photo ne reproduit pas fidèlement. En ce moment ils explosent. Et même, ils en ont un peu trop, de l'humidité. Là, ils ne peuvent plus faire face.

 

Jannick me montre certaines têtes d'hortensias qui n'ont pas fleuri. Elles ont pourri sur pied, à cause de la chaleur et de l'humidité alternées.

 

La terre aussi est trop froide pour semer.

"Il faut qu'il fasse humide ET chaud, m'explique Jannick. Mais pas gadouilleux. Il faut que la germination se fasse rapidement. Mais la terre n'est pas assez chaude pour ça."

On attendra donc pour semer les radis!

 

 

Il y a quand même fort à faire dans le jardin. Les rafales sont passées par là, et les roses trémières, avec leurs 2,50 mètres de haut, offrent une jolie prise au vent.

 

Jannick les consolide en les attachant à un tuteur en bambou, avec un lien de lierre ou de raphia.

 

 

  Il y en a quand même qui profitent de ce climat : les clématites, monstrueuses cette année. Elles montent au ciel comme d'énormes papillons.

Le châtaigner aussi se porte comme un charme.

Les "bibiches," les fleurs, vont tomber dans les 10 jours.  Quand elles tombent et qu'il fait humide, elles deviennent noires et dégagent une odeur désagréable.

C'est pénible à ratisser. En octobre il faudra ramasser les châtaignes, et après les feuilles pour finir le tout.

Mais je l'aime bien quand même, mon châtaigner. Il a 40 ans.

C'est un arbre qui pousse bien ici. Et il pompe l'eau. "

Les jardins sont une splendeur en ce moment en Bretagne. Cela compense la fraîcheur de l'air. Et il n'est pas nécéssaire d'arroser.

L'abutilon, vous connaissez ? Mon amie l'appelle  " le drapeau belge" parce que les fleurs ont 3 couleurs : jaune, noir, rouge. 

Jannick me dit que c'est une plante trop méconnue. Dans les livres de botanique, il est écrit qu'elle monte jusqu'à 90 cm. En fait elle dépasse allègrement les 2 mètres. Elle forme un plafond, avec des fleurs comme de petits lampions.

"C'est une plante étonnante, commente Jannick, elle se contente d'un rien. Un petit peu de terre dans un pot, et elle se débrouille. C'est le climat qui lui convient. "

Ce matin, bonheur, le soleil est de retour. La fin de semaine sera meilleure.

Vos photos de vacances, sur le temps qu'il fait, la nature, la couleur du ciel et de la terre, vous pouvez me les envoyer  : fbuchi@tf1.fr.

 

Commenter cet article