LUBERON : sécheresse persistante

Publié le par blog-petitechroniquedelaterre-tf1

 

Le ciel est bleu tous les jours, depuis plusieurs mois, même les genêts sont secs. 

 





Et pourtant le genêt est un arbuste résistant, bien adapté à la montagne.

 
"Mais il n’a pratiquement pas plu au printemps et en été cette année dans le sud du Lubéron", indique Claude Lopez.

Claude est éducateur à l’environnement.





Il travaille notamment ici, au Château de Buoux, dans le Vaucluse.

C’est un lieu dédié aux rencontres pédagogiques en plein Parc Naturel Régional du Lubéron. Tout autour, de nombreux sentiers invitent à la randonnée.

 

 



On y découvre l’arbre roi de la montagne du Lubéron : le chêne .

 «  Blanc ou vert, c’est l’arbre de la forêt d’origine. Il résiste à la sécheresse, explique Claude Lopez, ses racines sont profondes, mais on constate qu’il est limité dans sa croissance. Il y a ici des cours d’eau qui sont asséchés pour la première fois depuis 5-6 ans ».

 



Claude me cite le cas de  l’Aiguebrun, un affluent de la Durance, non loin du château de Buoux , qui n’a plus d’eau du tout.

Autres signes visibles de la sécheresse : le buis qui « brûle », il devient jaune, et de jeunes pins d’Alep sont en train de mourir de soif.  

Certains sont tout desséchés, le sol calcaire ne retient pas l’eau et leurs racines ne sont pas encore assez profondes.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Il y a aussi le thym, qui recouvre le sol à profusion. Mais il est grillé depuis la fin du mois de juillet, alors que d’habitude, il est sec à la fin de l’été.

 



Et puis ces drôles de petits escargots, très blancs, certains sont minuscules, ils s’accrochent aux herbes et ressemblent à des baies. « Ils prolifèrent en ce moment, dit Claude Lopez, on ne sait pas pourquoi ».

 

 

 


Cette année, dans le Lubéron, l’hiver a été très doux. « Le romarin a fleuri dès janvier au lieu de février ». La raison de la sécheresse est là : l’hiver n’a pas été assez pluvieux et n’a pas permis de recharger les nappes. Et à la différence du nord de la France, cette région a vu passer l’été sans un  nuage.

Dans le département du Vaucluse, particuliers et agriculteurs sont toujours  soumis à des mesures de restrictions d’eau. De même dans le département voisin des Alpes de Haute Provence, où l'on vient de prolonger les restrictions.

Vos photos, observations sur la nature et le climat sont les bienvenues sur mon mail: fbuchi@tf1.fr

Commenter cet article