Un lampadaire éolien

Publié le par blog-petitechroniquedelaterre-tf1

C’est un lampadaire destiné à éclairer les rues et les passages pour piétons, il va peut-être révolutionner l’aspect de nos villes, et surtout coûter moins cher en énergie !

 

 

Ce lampadaire est encore unique en France. Il n’est pas  fabriqué industriellement,  il n’existe pour l’instant que sous la forme d’un prototype, mis à l’essai par la ville d’Issy les Moulineaux, tout près de Paris.

  Il faut aller le dénicher dans un passage pour piétons, à deux pas d’une école maternelle. Cela fait 8 jours qu’il est installé. Ce qu’il a de révolutionnaire, c’est qu’il emploie comme énergie à 95%  la force du vent complété par 5% de lumière solaire. Cette énergie est stockée dans des batteries installées sur le lampadaire, de manière à ce qu’il puisse fonctionner de manière autonome.

 

 

« Il n’y a donc pas de câble électrique à installer en réseau,  pas de tranchées à creuser , se réjouit Nicolas Deverre, Directeur des Espaces Publics de la ville . 

Le mât de ce lampadaire a besoin simplement de 1m2 en surface et le budget de fonctionnement en énergie pour la ville = 0 euros ! 

Ceci dit, à l’achat, ce type de matériel équipé en énergie renouvelable et en batteries est encore plus cher de 30-40 % par rapport à un éclairage public standard. »

 

 

Tout est encore à l’essai pour l’instant : l’éolienne, pour des raisons de sécurité, doit s’arrêter dès que le vent dépasse les  72km/h, et le mât est conçu pour résister à des ouragans de 200km/h.

Sur le site de la ville d’Issy les Moulineaux, on peut écouter les explications du concepteur de ce lampadaire, une jeune société qui sent qu’il y a un grand marché à gagner auprès des collectivités locales.

 

 

Nicolas Deverre m’explique que de nuit, il est normal, selon l’endroit où l’on est placé, que l’on ne voie pas toute la rampe des 42 leds bien allumées, car c’est encore un des inconvénients des leds, leur éclairage est très directionnel.

 

 

L’avantage des leds, en revanche, est bien connu : elles n’ont pas besoin de beaucoup d’énergie. On a calculé que quand une ampoule traditionnelle produit une puissance de 10 à 15 watts, une led affiche 1 watt.

 

 

 Selon une étude publiée l’an passé par l’Agence Internationale de l’Energie, l’éclairage, public et privé, contribue au niveau mondial à 1,9 milliards de tonnes de CO2, soit 3,6 fois les émissions françaises. Le petit lampadaire éolien économe et non polluant va donc dans le bon sens.

 

 

 

Commenter cet article